Mini chroniques #1 | Janvier 2017

Bonjour, bonsoir et salut à tous !

Aujourd’hui nous ouvrons la première catégorie lecture du blog avec Mini chroniques – alias lectures du mois, alias avis courts, alias livres dont je ne vais pas faire de chroniques belles et détaillées. Bref, vous avez compris ! D’autant plus que je n’ai pas l’habitude de donner mes avis sur mes lectures donc je commence doucement.

Janvier a été un mois plutôt livresque vu que j’ai lu 14 livres (et abandonné trois autres), à savoir 10 mangas, 1 light novel, 1 BD, 4 romans et 1 recueil d’essais. C’était donc varié ! Place aux avis.

Coin mangas

33232977Le Maitre des Livres #8 et #9, de Shinohara Umiharu

Edition Komikku – Publiés en 2016 – Environ 200p

Genre : Tranche de vie ; Lien vers le résumé #1

Série très sympathique sur une petite bibliothèque pour enfant, c’est l’histoire de ses bibliothécaires et ses usagers. Il se passe plein de petites choses, les personnages sont attachants, qu’ils soient enfants ou adultes, et on découvre également plein de classiques du monde entier. J’adore cette série qui est distrayante à lire et sans prise de tête. Je ne peux que la conseiller pour une lecture tranquille. J’ai lu ces deux tomes début janvier et j’aurais bien voulu détailler un peu plus mon avis mais… j’ai oublié ? Et comme j’ai lu ces mangas à la BU de ma fac je ne les ai pas sous la main pour faire un topo sans raconter de bêtises ! (Ca serait problématique, n’est-ce-pas.) Mais si un article consacré à la série vous intéresse -genre quand elle sera terminée- n’hésitez pas à m’en faire part !

29554550Tokyo Ghoul #8 à #14, de Ishida Sui

Edition Glénat – Environ 200p – Série terminée

Genre : Fantasy, Horreur ; Lien vers le résumé #1

Attention, ce manga n’est pas pour les âmes sensibles, beaucoup de thèmes tabous sont abordés comme la torture ou le cannibalisme. N’oubliez pas, c’est un manga donc les scènes sont dessinées de manière explicites. C’est très gore, même si l’histoire a un fond recherché. C’est l’histoire de Kaneki Ken, un étudiant humain qui vit dans l’un des secteurs de Tokyo, or la ville est également peuplée de ghouls, des créatures qui se nourrissent de viande humaine. Celles-ci sont capturées et éliminées par le CCG. Jusqu’au jour où Kaneki ait un accident et devienne mi-humain mi-ghoul. C’est donc son histoire et son parcours pour essayer de s’adapter comme il le peut à cette situation.

Les tomes 8 à 14 sont les derniers de la série, bien qu’il y ait un séquelle après. Je me souviens avoir eu du mal à me mettre dans l’histoire car c’est assez long à vraiment se mettre en place ; ce qui est tout à fait normal évidemment. On ne peut pas passer de faire ses courses au supermarché à manger ses concitoyens. Mais une fois parti j’ai adoré. On suit vraiment l’évolution psychologique de Kaneki un peu à la manière des étapes du deuil. Le deuil de sa vie humaine. Et son parcours est vraiment très difficile. On découvre également beaucoup de personnages aux personnalités différentes, elles représentent les différentes visions que les individus peuvent avoir de la situation en fonction de leur vécu et position. On en vient à compatir pour les ghouls qui n’ont pas le choix de vivre comme ils sont, mais le point de vue des inspecteurs du CCG restent importantes et malgré juste. Rien n’est noir ou blanc. Juste gris, comme le monde réel.

La fin est comme le reste de la série : tragique. Et pourtant le monde continue d’avancer, l’espoir subsiste et l’aventure continue avec Re: que je lirais avec grand plaisir prochainement ! Pour finir, c’est un manga dur, mais qui apporte beaucoup sur la compréhension de la condition humaine.

17831283RG Veda #1, de CLAMP

Edition Tonkam – Publié en 2003 (1989) – 186p

Genre : Fantasy ; Lien vers le résumé

Ce n’était pas une déception, mais plus un désintérêt. J’ai adoré certaines oeuvres des CLAMP, notamment Tokyo Babylon ou X-1999 (je ferais un article dessus, c’est obligé tellement j’ai aimé) mais je n’ai pas accroché. Je ne sais pas si c’est provoqué par mes émotions post-Tokyo Ghoul mais su m’y intéresser. J’ai donc abandonné au bout de quelques dizaines de pages. Pourtant on ne m’en avait dit que du bien ! Mais la vie d’une lectrice n’est jamais paisible entre les pages !

Coin light novel

Sword Art Online #5 Phantom Bullet, de Kawahara Reki – J’ai prévu de faire un article complet une fois que j’aurais terminé la série, je ne vais donc pas aborder le sujet maintenant. Je dirais simplement que j’ai bien aimé 😉

Coin bande-dessinée

24781140Le Grand Méchant Renard, de Benjamin Renner

Edition Delcourt – Publié le 21/01/15 – 192p

Genre : Humour ; Lien vers le résumé

Je n’ai pas grand chose à dire sur cette BD, j’ai juste adoré. C’était beau, mignon et l’histoire apporte un joli message. Les dessins sont aussi très bien fait. C’est une petite histoire, ma foi, fort sympathique avec des personnages attachants. Surtout ce pauvre renard qui n’avait rien demandé à personne ! Sans parler de cet drôle de ménagerie. Que ce soit pour des enfants ou des adultes, n’hésitez pas à le lire ou le faire découvrir. Les belles histoires n’ont pas d’âge !

Coin romans

7747Fear and Loathing in Las Vegas, de Hunter S. Thompson

Edition Harper Perennial – Publié le 04/04/05 (1971) – 230p

Genre : Humour, classique litt. Américaine ; Lien vers le résumé

Pour ce livre je ne peux malheureusement pas dire grand chose vu que je n’ai lu qu’une petite quarantaine de pages. Pas que je n’ai pas aimé ou autre – j’en étais incapable. En fait c’est un livre que j’ai eu à Noël et qui est en anglais ; jusque là ça va, je n’ai pas de problème pour lire dans cette langue. Le problème étant le vocabulaire… très spécifique. Beaucoup de mécanique entre-autre, j’ai donc appris qu’un couple de moteur se disait torque par exemple. C’est un roman très descriptif et je n’avais pas envie de passer la moitié de ma lecture sur un traducteur. Résultat : je ferais une étude du vocabulaire puis je le relirais, quand j’aurais un peu plus de courage pour m’atteler à la tâche bien entendu !

27158835You Know Me Well, de Nina LaCour et David Levithan

Edition St. Martin’s Griffin – Publié le 07/06/16 – 248p

Genre : Young Adult, LGBT ; Lien vers le résumé

J’ai découvert cette histoire en lisant les premières pages sur la plateforme Glose et j’ai été conquise. C’est l’histoire de deux jeunes adultes, Mark et Kate, qui se connaissent de vue et ne se sont jamais parlé. Jusqu’au jour où ils se rencontrent par hasard dans un bar gay. C’est une semaine de leur vie, une semaine d’une amitié qui se forme et de leurs déboires amoureux en toile de fond. Au début quand j’ai su que le roman se passait sur une semaine j’ai été sceptique. Et pourtant… On s’immerge dans leur vie, dans ces 7 jours dont on ne voit pas passer le temps. Quand on a une routine bien établie on ne sent pas compte qu’en une semaine beaucoup de choses peuvent se passer et changer. C’est ce que j’ai apprécié dans cette histoire avec l’amitié fille/garçon qui est souvent mis à l’écart au profit de la romance. De plus la reste ouverte. Les choses changent, peuvent encore changer, et rien n’est réellement défini. C’est une lecture agréable et rapide – les personnages sont attachants. Il y a de l’amitié, de la romance et de l’humour. Le parfait trio je dirais (même si la romance c’est moins mon truc). Je conseille à tout le monde ce livre ! Il montre vraiment certain aspect que l’on peut oublier de la communauté LGBT, qu’il ne faut pas toujours se fier aux clichés je dirais.

C’est un roman que j’ai lu en anglais – et pour ceux qui veulent essayer de lire dans cette langue c’est très facile !

32324783Bleu Blanc Sang #1, de Bertrand Puard

Edition Hachette Romans – Publié le 12/10/16 – 312p

Genre : Thriller ; Lien vers le résumé

Je n’ai qu’une chose à dire : ce livre est absolument génial. Pour resituer trois choses se passe en même temps : l’enterrement du président français, la destruction au lance-roquette d’une peinture d’une artiste inconnue et la vente au enchère à 53 millions de dollars d’un autre tableau de cette même artiste à NY. En lisant le résumé je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais peur de tomber dans quelque chose de bateau – surtout qu’il s’agit d’une trilogie. Mais finalement je n’étais que mauvaise langue puisque je l’ai dévoré ! Le suspense est maintenu tout au long de l’histoire. On ne sait pas qui est dans quel camp, pourquoi ces peintures sont importantes ; surtout pour qu’une famille de politicien soit impliquée. Il se passe plein de choses, plein de rebondissements et les personnages sont tous très différents. J’ai bien aimé qu’il y ait parfois des petites phrases ou passages sur les personnages, pas forcément nécessaire, mais qui permettent de mieux les comprendre et même de les humaniser. Je conseille vraiment cette trilogie à tout le monde et il me tarde de lire le tome 2 !

32487045

The Ones #1, de Daniel Sweren-Becker

Edition Hugo Roman – Publié le 06/09/2016 – 336p

Genre : Dystopie ; Lien vers le résumé

Ce roman est de dernier que j’ai abandonné, pourtant c’était bien parti pour me plaire ! C’est l’histoire de Cody, une One, une adolescente génétiquement modifiée à sa naissance pour être parfaite. Uniquement 1% de la population est One, mais grâce à leurs capacités font parti de l’élite. Or un mouvement égalitaire se met en place contre ces Ones jugés trop parfait et qui empêcheraient les autres personnes normales de se démarquer. J’ai bien aimé le fait que, pour une fois, les personnes discriminées soit les gens parfaits et non pas les personnes soient disant pauvres/moches/etc. que l’on retrouve un peu partout. J’ai trouvé ça original (ça ne l’est peut-être pas, mais je lis peu de dystopie) et même si les personnages ne sont pas transcendant j’ai vraiment accroché au début. Et j’avais aussi entendu un avis très favorable donc j’en attendais beaucoup – peut-être un peu trop. Puis le drame : on apprend quelque chose sur Cody qui fait que tout est chamboulé, aussi bien sa manière de voir les choses et les gens autour d’elle. Et moi avec. J’ai détesté, mais alors vraiment. Mon but pour lire cette série est tombé à l’eau et j’ai décroché très rapidement après. Je ne vais dire de quoi il s’agit ici pour ne pas spoiler (même si je pense qu’on peut le deviner assez facilement), mais pour ceux qui veulent en savoir plus je vous invite à lire mon avis sur goodreads. Quoiqu’il en soit j’ai été déçu, peut-être que je retenterais la lecture un de ces jours, mais ça ne sera pas pour tout de suite.

Coin non-fiction

24973076

Introduction à la culture Japonaise, de Nakagawa Hisayasu

Edition Presses Universitaires de France – Publié le 01/15 – 98p

Genre : Essais

Recueil d’essais très intéressant pour comprendre la culture japonaise et ses différences avec la culture française. J’ai parfois eu du mal avec les exemples choisis qui étaient un peu trop philosophique à mon goût, mais à part ça rien à redire. C’est instructif.

& vous ? Avez-vous lu certains de ces livres ? Ou alors certains vous font-ils envie ? 🙂

L’article est un peu long donc je pense que la prochaine fois j’essaierai de faire des minis chroniques avec 3 ou 4 livres seulement. Qu’en pensez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s